Loading...

Longtemps perçue comme “l’un des secrets les mieux gardés de Belgique”, cette forêt de 555 hectares, également connue sous le nom du “Bois de Hal” impressionne par son sous-bois féérique, couvert d’un immense tapis de fleurs bleues et violettes. Les jacinthes qui lui accordent cette particularité enchanteresse auraient mis des centaines d’années à recouvrir cet espace, comme le soulignent nos confrères belges de RTBF. Depuis, ce paysage fragile attire de nombreux visiteurs, venus de différents coins du monde. Découvrez cet endroit magique en images.
Recouverte d’une mer impressionnante de jacinthes bleues, la forêt de hêtres aurait été plantée après la Grande Guerre. A la frontière entre la Wallonie et la Flandre, elle attise la curiosité des promeneurs qui révèlent se sentir transportés dans un autre univers grâce à ses fleurs qui éclosent par millions vers la fin du mois d’avril.

“On attend toujours de voir un petit elfe”
Pour Marie-Rose et son mari qui arpentent les sentiers enchanteurs du Bois de Hal, ce paysage féérique leur donne envie de laisser libre cours à leur imagination. “On attend toujours de voir un petit elfe ou une sorcière sortir de quelque part” sourit l’épouse, impressionnée par le tapis de clochettes violettes.

Adrien, un autre promeneur, confie, épaté par cette vue d’exception : “Il est unique, c’est le seul je pense en Europe, voire dans le monde, qui est aussi beau, avec ces jacinthes. C’est magnifique ». Un enthousiasme légitime face à ce biotope que Bruno Verhelpen, guide bruxellois nuance toutefois en précisant qu’on le retrouverait “sur toute la façade atlantique, du nord de la péninsule ibérique à l’ouest de la Belgique, en passant par le Bretagne ».

Un équilibre fragile
Si cette forêt aux airs enchanteurs attire la foule, les autorités sont néanmoins conscientes de sa fragilité. “On peut détruire en une semaine ce que la nature a fait en plusieurs siècles », met en garde Pierre Kestemont, garde-forestier, pour alerter quant aux piétinements des promeneurs. La précaution est donc fortement recommandée pour découvrir les jacinthes sauvages du Bois de Hal, généralement accessibles au public jusqu’à la mi-mai.

Découvrez ce paysage féérique en images:

Pour Lire la suite ? Cliquez ci-dessous?
Loading...