Loading...

Ensuite, vous pouvez le consommer cru en le mélangeant avec de l’huile ou un peu de mielde manière régulière.

Vous pouvez également ajouter l’ail à vos salades, le frotter sur vos toasts ou le piquer dans vos viandes mais uniquement quelques minutes avant la fin de la cuisson.

L’ail cuit a un profil nutritionnel moins intéressant que l’ail cru car la chaleur neutralise l’allicine et réduit la teneur en antioxydants.

En ce qui concerne une utilisation externe, optez pour les cataplasmes et l’huile d’ail.

L’astuce en + :
Pour réduire la mauvaise haleine liée à la consommation d’ail, mâchez des feuilles de persil, de la réglisse ou encore de l’anis.

MISES EN GARDE :
En cas d’excès, l’ail peut provoquer des brûlures d’estomac. Par ailleurs, son application topique doit se faire uniquement sur la zone à traiter car sur des zones saines,

L’ail (notamment cru) peut être très irritant et à l’origine de brûlures et de réactions allergiques.

L’ail est déconseillé aux personnes sous traitements anticoagulants et/ou qui viennent de subir une intervention chirurgicale.

Par ailleurs, les remèdes à base d’ail (par voie orale ou en application externe) sont déconseillés chez les enfants. Demandez toujours conseil à votre médecin avant d’utiliser un remède naturel.

Pour Lire la suite ? Cliquez ci-dessous?
Loading...